« A l’été tu ne pourras échapper »

« Petit rappel à ceux qui pensent que je me plains avant de continuer : je ne fais qu’exposer les faits ! Si je voulais me plaindre, je dirais que je déteste avoir à gérer la quantité d’eau qui perle sur mon visage dès que la température dépasse les 23°C ! »

« 1876 jours au bord de l’eau »

Pendant longtemps j’ai vu en Bordeaux : ma ville de cœur. J’étais persuadée qu’il ne pouvait pas exister plus agréable comme endroit où vivre (c’est que je n’ai pas vu grand-chose de la France et du reste du monde, voyez-vous).

« Un ‘Feeling’ acheté du ‘Culot’ à moitié prix »

Quand on s’intéresse à un art mais qu’on ne cherche pas à l’étudier on se rende vite compte de ses limites. Alors, par moment, la frustration est à son maximum lorsque je me retrouve devant quelque chose que je veux absolument capturer mais que je n’ai ni les connaissances ni le matériel pour le faire.

« Exploratrice dans l’âme et crampe aux pieds »

« Le 26 Avril, après un déjeuner local direction Saint-Claude ! Notre objectif : le Saut d'eau de Matouba, à une dizaine de minutes de Morin. Une petite randonnée nous sépare de ce bassin d’eau nourrit par une cascade dont m’a parlé ma mère en fin de matinée, mais en vacancière bien préparée que je suis … je n’ai pas pensé à apporter les bons équipements avec moi. »

« Emploi recherché : Earthbender »

Début 2019. Esquintée moralement, je quitte un job où tout ne s’est pas passé comme je l’avais imaginé. Direction : le Japon ! Le rêve d’une ado mal dans sa peau qui va enfin devenir réalité. *Insérer GIF « S*CK IT HATERS » ici* Après six mois d’immersion, retour en France ! Direction : la Région de Monsieur. Les caisses sont vides, les motivations professionnelles absentes et pourtant … comment ? Ah oui, la vie continue.

« Je [manga] donc je suis »

Noël 2003. J’ai 15 ans et reçois mes tout premiers mangas : un coffret collector de Fruits Basket comportant les six premiers volumes. Cette année-là j’avais passé quelques jours chez mon frère aîné et sa copine de l’époque durant l’été. En pleine période caniculaire j’étais (volontairement) resté enfermée dans leur appartement à regarder en boucle les 26 épisodes de l’anime Fruits Basket (tout en abusant lourdement du jeu Britney's Dance Beat sur PS2), fascinée.

« Abracadabarbapapa et cætera »

Bon. Il faut quand même que je clarifie un peu les choses. Quand je parle de bonne nourriture, là tout de suite maintenant je ne m’apprête pas à vous parler de nourriture saine, ni de ces mets savoureux qui vous feraient saliver sur votre clavier (ou votre écran de téléphone/tablette en fonction de ce que vous utilisez pour me lire). [...] Aujourd’hui, je m’apprête surtout à vous parler des gourmandises qui ont accompagné mon séjour, en 2019.

« Laver son linge sale avant de faire ses valises »

Concrètement, quand on n’est pas studieux, que la flemme nous colle à la peau comme le monoï en été et qu’en plus de ça on n’a aucune idée du métier qu’on veut exercer plus tard … on se sent vite dans la peau d’un funambule charlatan à qui on demande de traverser le Grand Canyon sans filet.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer